Pour contacter votre mairie 04 71 02 12 55

La commune

L'histoire de Brives Charensac et son agglo

Brives-Charensac. Une agréable cité de 4 500 habitants qui se laisse bercer au fil de son fleuve  : La Loire.

A l'origine, deux cités :

- Rive droite, Brives, d'origine gauloise (du Celte Brivas qui signifie Pont).
- Rive gauche Charensac d'origine gallo-romaine.

Les deux villages ne forment plus qu'une seule commune  depuis l' ordonnance royale de 1839.


Deux ponts, classées monuments historiques, permettaient de passer d'une rive à l'autre de La Loire: le Vieux Pont (XIIè siècle) dont il ne subsiste que 2 arches, et le Pont de la Chartreuse  (XIIIè siécle) accessible aux piétons et cyclistes uniquement.

Un troisième ouvrage, le Pont Gallard construit au XVIIIè siècle en parallèle aux vestiges du Vieux Pont,relie les 2 anciennes cités.

Elle fait partie de la communauté d'agglomération "Le puy en Velay agglomération" composée de 28 communes qui représente environ 60 000 Habitants.

www.agglo-lepuyenvelay.fr

www.ot-lepuyenvelay.fr

Agglomération Le Puy en Velay

- Le Puy en Velay
- Brives Charensac
- Le Monteil
- Chadrac
- Aiguilhe
- Espaly
- Vals près le Puy
- Coubon
- St Germain Laprade
- Chaspignac
- Blavozy
- Arsac en Velay
- Polignac
- Sanssac l'Eglise
- Ceyssac La Roche

- St Christophe sur Dolaizon
- St Vidal
- Loudes
- Chaspuzac
- Loudes
- Bains
- St Privat d'Allier
- St Jean de Nay
- Vazeilles Limandre
- Le Vernet
- Le Brigon
- Cussac sur Loire
- Solignac sur Loire

Brives Charensac est la 2ème commune de l'agglomération en terme de population et aussi de proximité.

L'histoire de Brives Charensac et son agglo

L'histoire de Brives Charensac et son agglo

L'histoire de Brives Charensac et son agglo

L'histoire de Brives Charensac et son agglo

L'histoire de Brives Charensac et son agglo

L'histoire de Brives Charensac et son agglo



separation

Historique

La découverte de mobilier magdalénien dans la grotte du Brunelet prouve une présence préhistorique sur les lieux.

Le village de Brives, situé sur la rive droite de la Loire est d'origine gauloise (en celte, Brivas signifie pont).
Le village de Charensac doit son origine à une villa gallo-romaine dont on signale l'existence au XIème siècle et qui avait gardé le nom de son premier occupant: Hiarensus.

Les deux villages étaient réunis par un pont à péage appartenant aux Polignac. C'est une ordonnance royale qui réunit le 20 mai 1839 ces deux villages pour former la commune qui existe aujourd'hui.

Deux ponts, classés monuments historiques, permettaient de passer d'une rive à l'autre de la Loire:

- Le Vieux pont (XIIème) dont il ne subsiste que deux arches.

- Le Pont de la Chartreuse (XIIIème) uniquement accessible aux piétons aujourd'hui.

Un troisième ouvrage, le pont Galard construit en 1776 aux côtés des vestiges du Vieux Pont, relie depuis les centres de Brives et de Charensac.

Cette omniprésence des ponts dans le patrimoine historique, culturel et naturel de Brives-Charensac est soulignée dans l'étude d'Albert Boudon-Lashermes, historien qui écrivait:

"Les Ponts sont rares en Gaule, à cette date si rares qu'ils ont laissé leur nom à toutes les localités nées auprés d'eux. Mais le Velay celtique est alors le plus civilisé, le plus favorisé du centre de la Gaule, parce que chez lui se croisent les plus belles routes de l'Occident".

Avant la réunification des deux communes, la liste des Maires ne peut être établie de façon certaine.

Pour la ville de BRIVES:

- 1808: Mariac
- 1817: Ignace Coston
- 1832: Jacques Bernard.

Pour la ville de CHARENSAC:

- 1815-1818: Hippolyte Blanc
- 1830: Souchon
- 1832: André Avit
- 1835: Vallat-Mouton
- 1837: Hippolyte Blanc.

Hippolyte Blanc (Le Puy 1773) sera le premier maire de la commune de Brives Charensac. Il avait été maire du Puy de 1831 à 1835; son fils sera conseiller municipal de Brives, maire du Puy, conseiller général du Puy sud-est, son petit-fils, Henri, député de la Haute Loire de 1898 à 1902.


BRIVES CHARENSAC

- 1839: Hippolyte Blanc
- 1843: Pierre Vinay-Faure
(c'est le père d'Henri Vinay, maire du Puy de 1865 à 1874 et propriétaire de Corsac).
- 1848: Jean Louis Avil
- 1856: Charles Sabarot
- 1865: Gédéon Faure (c'est l'oncle d'Henri Vinay).
- septembre 1870: Charles Sabarot, président du Comité d'administration après la chute de l'Empire et la proclamation de la république (4 septembre 1870)
- 6 octobre 1870: Jacques Bernard, maire provisoire.
- 1871: Gédéon Faure
- 1876: Jean Louis Avit
- 1881: Pierre Olivier
- 1882: François Bernard
- 1884: Marthory Blanc
- 1888: Pierre Olivier
- 1892: Auguste Besson
- 1895: Sébastien Roche
- 1895: Auguste Besson
- 1896: pierre Olivier
- 1908: Jules Bernard
- 1920: Jules Roche
- 1929: Baptiste Bernard
- 1935: Claude Sauron
- 1944: Pierre Gardès
- 1947: André Soulier
- 1956: Louis Exbrayat
- 1971: Marcel Mialhe
- 1972: Georges Gardès
- 1977: Jean Prunayre
- 1983: Jean Prunayre.
- 1989: Jean-Jacques Bringold
- 1990: Jean-Claude Ferret
- 1995: Jean-Claude Ferret
- 2001: Jean-Claude Ferret
- 2008 : Jean-Claude Ferret
- 2014 : Gilles Delabre

Vue générale de la commune

Vue générale de la commune

Historique

Historique



separation

Patrimoine

En 1979, Madame Henriette BESSON a publié un ouvrage intitulé "HISTOIRE DE BRIVES-CHARENSAC", (édité par l'auteur). Nous remercions Madame Christiane BENOIT née BESSON (sa fille) de nous avoir autorisés à utiliser, ou à nous inspirer largement de l'ouvrage



separation

Vieux pont

Les ponts sont rares en Gaule. Ils ont laissé leur nom aux localités qui se sont établies aux alentours. En celte "brivas" signifie "pont". De tout temps à Brives-Charensac, nos ancêtres ont passé le pont.
 
Le "vieux pont", signalé dès 1210 est aujourd’hui en ruines. Ce pont à péage, comptait 9 arches et mesurait 109 m.
Il a subi de nombreuses démolitions. L’inondation, en 1515, emporte une arche; en 1559, trois arches. Le plus grave préjudice est celui de 1795 où seules les deux arches restantes échappent à la destruction.
Ces ruines sont simplement classées "site protégé".
Le vieux pont

Le vieux pont

Le vieux pont

Le vieux pont



separation

Le Pont Galard

La construction de l’actuel pont de Brives-Charensac fut l’une des réalisations les plus importantes du Velay avant la Révolution. A vrai dire cette construction s’imposait. Pendant le XVIIIe siècle le trafic commercial n’avait cessé de s'intensifier.
 
Les dimensions des voitures et des carrioles et par conséquent des charges qu’elles transportaient, n’avaient également fait qu’augmenter. Le pont, (il s’agit bien sûr de l’ancien pont dont il ne reste aujourd’hui que deux arches), dont la largeur du tablier entre parapets n’excédait pas deux mètres, ne pouvait suffire à l’écoulement du trafic. De graves embouteillages se produisaient provocant la démolition des parapets et la chute dans la Loire de bêtes, voire d’attelages et de gens. Une crue avait au surplus endommagé gravement une pile rendant plus précaire encore la solidité de l’ouvrage. Il était évident, compte tenu de tous ces faits, qu'il fallait décider entre sa réparation ou la construction d'un nouveau pont. 

 

C’est dans cette optique que furent lancés les travaux de construction d’un nouveau pont. Commencé en juillet 1772, il fut terminé en novembre 1776. Pendant 4 ans, Victor Stanislas GRANGENT, ingénieur en chef des ponts et chaussées présida, en tant qu’architecte, avec un soin attentif à la construction de ce solide monument

L’évêque du Puy, Monseigneur de GALARD, en sa qualité de Comte du Velay et président des Etats, avait obtenu des Assemblées du Velay et du Languedoc* les sommes nécessaires pour la construction de ce beau et utile monument, qui fait honneur à sa mémoire. C’est donc justice que le pont actuel de Brives-Charensac ait conservé le nom de Pont Galard.
Long de 97 mètres, largue de 9 mètres, il est composé de 5 arches et de 2 arceaux de passage derrière les culées.

* sous l'ancien régime, les Etats du Velay étaient rattachés à la province du Languedoc

Le pont galard

Le pont galard



separation

Le Pont de La Chartreuse

Le pont de "La Chartreuse" desservait la grande route du Puy en Velay à Lyon. Il est situé à peu près à l’emplacement d'un vieux pont gaulois sur lequel on ne sait rien de bien précis. Il fut plusieurs fois emporté par les crues de la Loire. Au Moyen âge, il fut refait en planches, d’où le nom de "pont planchier "qu’il portait au XIIIe siècle. Sans doute sommairement construit de pierres et de planches mêlées, il ne devait pas être très solide.
 
Les méfaits de la Loire étaient tels qu’il fallait toujours remettre en chantier la réparation et la reconstruction des ponts, toujours à peu près au même endroit, car desservant une route tracée depuis longtemps.

La partie du pont qui subsiste a été retouchée à diverses reprises et ne comprend guère que la moitié du pont primitif dont on distingue la base des piles sur la rive droite. Il ne reste aujourd'hui que 5 arches, qui supportent une voie piétonne qui mesure environ 136 m de long, 2.80 m de large. Le profil est en dos d’âne et refuges pour piétons, autrefois pour laisser passer les caravanes de mulets. Il est pavé avec les galets de la Loire.
Le pont de "La Chartreuse" est classé monument historique le 21 juillet 1914.
Les récents travaux du "plan Loire grandeur nature" ont ajouté une passerelle en bois en lieu et place des arches disparues. Cette passerelle est dite "fusible". En cas de forte crue, l'eau soulève la passerelle qui se déchausse de ses supports et, maintenue par de fortes chaînes, flotte au gré du courant. La crue passée, il ne reste plus qu'à remettre la passerelle sur ses supports.
Le Pont de La Chartreuse

Le Pont de La Chartreuse



separation

La Passerelle

Passerelle saisonnière mise en place durant l’été, permettant ainsi la traversé de la Loire au niveau du camping d’Audinet.

La passerelle

La passerelle



separation

Fresque place de l'Eglise

Inaugurée le dimanche le dimanche 5 juillet 2009, pour la vogue de la commune, en présence des élus de la mairie, de l'agglomération, des maires voisins, des habitants et du curé Sahuc

Elle a été élue Fresque de l'année 2009 parmi plus de 3100 fresques.

www.trompe-l-oeil.info www.a-fresco.com

Fresque place de l'Eglise

Fresque place de l'Eglise

Fresque place de l'Eglise

Fresque place de l'Eglise

Fresque place de l'Eglise

Fresque place de l'Eglise



separation

Annuaires

Tous les contacts à Brives-Charensac en 1 clic...!